lundi 30 juillet 2012

Le vanity estival d'une blogueuse beauté

Comme promis, je réponds à l'article de Cicirena, qui est, selon moi, vraiment intéressant et adapté à la saison. 

Voici les cinq questions: 

Quels sont tes indispensables ?
- Pour l'été, ce sont, bien évidemment, des crèmes solaires à indices élevés pour éviter de ressembler à un vieux pruneau et/ou à un dalmatien dans quelques années, un brumisateur d'eau thermale pour se rafraîchir et fixer davantage le maquillage, un lait pour le corps contenant de l'aloe vera, de l'huile de monoï Hei Poah (que j'utilise toute l'année sur mes cheveux, mais que j'aime également utiliser le soir pour donner un aspect satiné à ma peau) et une bonne crème pour les mains. 

Cet été tu optes pour quel maquillage ?
- Je ne m'impose rien lors des changements de saison. Je me maquille souvent en fonction de mon humeur, ou de mes tenues lorsque je mets quelque chose de coloré. J'emporte toujours de tout, histoire de varier et ne jamais manquer de rien.

Ton rituel corps ?
- Je fais un gommage une à deux fois par semaine, j'hydrate quotidiennement ma peau (le matin avec un lait ou une gelée et le soir avec une huile et/ou un beurre.) Après l'épilation, je passe une pierre d'alun pour éviter d'avoir la peau irritée.  

L'erreur n°1 à éviter selon toi ?
- Mettre du fond de teint. Je suis déjà contre à la base, mais alors en été, c'est pire que tout! 

Ta sélection en 6 produits ? 
- Impossible de me restreindre à six produits. Je vous posterai une photo sur Facebook pour vous montrer à quoi ressemblera ma trousse de toilette (bon ok, mes...) 

Ci-dessous, ce que j'ai emporté niveau make up en Juillet.



A très vite!

dimanche 29 juillet 2012

Summer Challenge, partie 2: Jour 18 à 31

Je continue à répondre au summer challenge en m'attaquant à la fin du mois de Juillet.

18. Quel est ton super-héros favoris ?
- Batman, car je fantasmais sur lui quand j'étais gamine. Sa mâchoire carrée, son côté sombre, sa voix grave, m'émoustillaient. 

19. Sais-tu cuisiner ?
- Oui, et j'adore ça. 

20. Quel est ton souvenir d'enfance préféré ?
- J'ai eu une enfance presque parfaite, du coup, pratiquement tous mes souvenirs sont bons, je ne sais pas quel est mon préféré. Je vais donc vous en raconter un qui me passe par la tête à l'instant. 
En primaire, je ne sais plus exactement en quelle classe (probablement en CP), en cours d'anglais, on lisait une série de livres sur les aventures d'un blondinet, de sa famille et ses amis. Dans l'une de ces histoires, il faisait une tambouille étrange. Du coup, pour nous amuser, la prof d'anglais nous a fait faire cette fameuse mixture avec du ketchup, de la mayonnaise, du thé, de la moutarde, etc. C'était immonde au final, mais on a beaucoup rigolé. (Un p'tit hommage, au passage, à cette prof que j'ai vraiment beaucoup aimée et qui nous a quitté il y a maintenant plusieurs années...) 





21. Quel est ton premier souvenir ?
- C'est une question vraiment très difficile. C'est impossible de savoir quel est le tout premier. Je vais essayer de vous répondre par rapport à l'âge que j'avais à ce moment là. 
Je suis une grande amoureuse de charcuterie. (c'est d'ailleurs ce qui m'a empêchée de me tourner vers la religion, car oui, comme toutes les personnes paumées, à un moment, j'avais trouvé ça pour me rattacher à quelque chose. Mais bref, c'est du passé. C'est aussi l'une des raisons pour laquelle je n'ai pas réussi à rester végétarienne. Je m'éloigne du sujet...) Je me souviens que, lorsque je n'avais aucune dent, je mangeais déjà du saucisson. J'avais évidemment beaucoup de mal, et j'engloutissais ça beaucoup moins vite que maintenant, mais j'adorais ça. La première tranche que j'ai mangée a été coupée par mon grand père (qui est l'une des rares personnes de ma famille qui compte pour moi.) Ca l'a rendue encore meilleure qu'elle ne l'était. 

22. Quel est le meilleur conseil que tu as jamais reçu ?
- "Bois une tasse de café quand t'es bourrée."
Sérieusement?... Joker.

23. Piscine ou océan ?
- Piscine... Privée par contre. Je ne supporte ni la promiscuité ni la crasse des gens.
Ce qui me dérange dans l'océan, ce sont les méduses (et autres saloperies dans le genre), les vagues et les gens qui pissent dans l'eau (ou pire...)

24. Où t'imagines-tu dans 10 ans ? 
- Dans le Sud Ouest, fiancée avec mon chéri, sans enfant, avec plein d'animaux et bien sûr, épanouie professionnellement.

25. Si tu pouvais être en couverture d'un magazine, lequel choisirais-tu ?
- Cette question me dérange un peu, car si je répondais sincèrement, ça en dévoilerait trop sur une partie de ma vie personnelle que je tiens à garder plus ou moins "secrète". Mais pour jouer le jeu, je dirai FHM ou Playboy. 

26. Quel est le prof que tu as le plus aimé ? 
- Il y en a trois que je ne peux départager. (A la base, il y en a quatre qui me viennent en tête, mais j'en enlève un car je l'ai aimé pour des raisons qui n'ont rien à voir avec ma scolarité...) Tout d'abord, Madame Merry, mon instit' en 10ème. Elle m'a toujours encouragée, je l'adorais, et c'est toujours le cas. Monsieur Benabiles, qui a été mon prof de technologie en 6ème, puis mon prof de physique/chimie par la suite. C'était vraiment un plaisir de suivre ses cours. Et Madame Bouziane, qui est l'une des rares profs à avoir tout compris à l'éducation. Ses cours étaient vraiment intéressants, pas scolaires du tout. On pouvait lui parler de n'importe quoi, ça l'intéressait, elle écoutait. 

27. Quel est le prof que tu as le plus détesté ?
- Cette fois je vais en "citer" deux (je préfère oublier que je suis allée au lycée, sinon ma liste serait plus longue et je pourrais carrément vous écire un roman sur la haine que je ressentais pour ma prof de philo/littérature...) La première est une prof de maths, qui m'a fait péter les plombs au point de balancer des chaises à travers la salle. Je ne pouvais pas la blairer, impossible. Elle remplaçait une autre prof (qui collait les élèves s'ils n'avaient pas numéroté chaque page de leurs cahiers, mais qui arrivait, au moins, à expliquer le théorème de Thalès correctement...) Le second était un prof de musique, pédophile, antisémite, qui faisait partie d'une secte (beau C.V n'est-ce pas?) Il avait demandé à tous les juifs de la classe (autant dire 95% des élèves, donc...) de se lever et de quitter la classe pour aller, dans ce qu'il appelait "le sas". Il a également tripoté les parties intimes d'un élève, au fond de la salle, en ordonnant à tous les autres de jouer un morceau de flûte sans se retourner (malheureusement pour lui, il n'est pas tombé sur une classe obéissante...) Une autre fois, il a enfermé un garçon dans son placard et est allé avec lui en faisant semblant de chercher quelque chose, pour se frotter contre lui. Vers la fin de sa carrière (car à mon avis, vu de là où il s'est fait virer et surtout, vu les raisons, il n'est pas près de retrouver un bon boulot...), il tentait de nous endoctriner, et nous parlait plus de théologie que de musique... 

28. Quel est ton jeu de société préféré ?
- Le 1000 bornes, parce que je gagne pratiquement à chaque fois. 

29. Si tu étais sur une île déserte, quelles sont les 3 personnes que tu emmènerais avec toi ?
- Mon chéri et ma lapine me suffisent. Je n'ai besoin de personne d'autre.

30. Si tu étais sur une île déserte, quelles sont les 3 objets que tu emmènerais avec toi ?
- Mon ordinateur, mon ipod et mon téléphone (avec wifi, réseau et batteries inépuisables!)

31. Quel est ton chiffre favori ?
- Le 2. 



N'hésitez pas à réagir, répondre à certaines questions, ou même vous lancer dans le challenge (il n'est jamais trop tard!)


A très vite!

mercredi 18 juillet 2012

Summer Challenge, partie 2: Jour 1 à 17

J'ai eu beaucoup de mal à tenir la cadence du summer challenge. Désormais, je vous posterai mes réponses en regroupant les questions. J'attaque aujourd'hui la deuxième partie, du jour 1 au 17.

1.Thé ou Café ? 
Je suis accro aux deux depuis bien longtemps, mais je dirais thé, car c'est ma boisson de base. Je ne bois que ça (sans compter mon p'tit café du matin...) 

2. Une destination de rêve ? 
J'ai un peu de mal à répondre à cette question car je ne désire pas spécialement voyager. En y réfléchissant bien, j'ai pensé au Québec et au Congo. Je ne peux vraiment pas départager les deux. 

3. Quelle est l'importance de la musique dans ta vie ?
Je pense que vous connaissez déjà la réponse. La musique est vraiment très importante pour moi, c'est une sorte de thérapie. Je ressens réellement le besoin d'en écouter. 

4.Un jeu télé / émission de télé réalité à laquelle tu pourrais participer ?
Vu que je ne regarde pratiquement pas la télé, j'ai galéré pour trouver une réponse. J'ai choisi "N'oubliez pas les paroles" car, comme je l'ai dit dans ma réponse précédente, la musique a une grande importance pour moi, j'aime chanter (pas spécialement en public, mais bon...) et je connais énormément de chansons  par coeur (tous genres confondus)

5. Si tu entrais dans Secret Story, quel serait ton secret ?
Si je vous le dis ça ne sera plus un secret... Plus sérieusement, je n'ai jamais pensé participer à secret story (je tiens à mes neurones... Et à ma vie privée), donc je n'ai aucun secret avouable à je ne sais combien de téléspectateurs, en tête. 

6. Comment était la meilleure journée de ta vie ?
Je pense ne pas l'avoir vécue pour l'instant. 

7. Quels sont tes remèdes anti-fatigue ?
Je suis très mal placée pour vous conseiller à ce niveau là. Mais si vous, vous avez des conseils, je suis preneuse! 

8. Les plus belles rencontres que tu aies faites ?
Je ne vais pas faire une liste détaillée en vous citant une multitude de prénoms, car ça ne servirait à rien, et j'ai toujours peur d'oublier quelqu'un par inadvertance. Bien évidemment, ma plus belle rencontre est mon homme (je vous la raconterais un jour, si vous êtes sages! Et si ça vous intéresse, bien évidemment). Il m'apporte vraiment beaucoup de choses positives, et je l'aime plus que tout
Ensuite, dans les personnes que vous êtes susceptibles de connaître, il y a Elenwë (qui est devenue ma meilleure amie et qui est ma plus belle rencontre sur Youtube.), Marie: Poussière d'Obsidienne (que j'aime énormément et que je veux absolument rencontrer irl), une première Elsa: Louloute Diary (que j'ai rencontré en vrai et qui compte déjà pour moi), une deuxième Elsa: Une Crazy Girl, que j'apprends à connaître et que j'adore vraiment beaucoup... Je vais m'arrêter là, j'ai vraiment trop peur d'oublier quelqu'un et ça me gaverait. 
Pour les autres, je pense qu'ils savent qu'ils font partie de mes plus belles rencontres. J'espère leur montrer en tous cas...

9. As-tu des phobies ? Lesquelles ?
Trop. J'ai la phobie des clowns, des insectes volants (guêpes, bourdons, abeilles, mites, papillons de nuit...), des pieds des autres, de la gerbe (et de gerber), des vagues, des mille pattes (et perce oreilles), des endroits étroits et clos, de la foule, des chiens, des faux gorilles mécaniques (j'ai été traumatisée quand j'étais enfant...), de l'abandon, de l'orage...

10. Plutôt en avance ou en retard ?
En avance. Je ne supporte pas être en retard, ça m'angoisse. Généralement, je fais tout pour avoir une demi heure d'avance. Même quand j'allais en cours, je partais beaucoup trop tôt pour être sûre d'être là à l'heure. Par contre, les personnes en retard ne me dérangent pas trop. Ca m'agace que lorsque c'est systématique et que la personne abuse (ça sent le vécu)

11. Trouves-tu facilement le sommeil ?
Du tout! J'ai toujours eu beaucoup de mal à le trouver et depuis quelques années c'est de pire en pire. 

12. Qu'aimes-tu faire les jours où tu ne travailles pas ?
Je ne travaille jamais, donc j'essaie de trouver diverses occupations. Parfois je fais du shopping, sinon je glande sur internet, je joue à des jeux vidéos, je sors pour prendre des photos, je vois des gens... Ca dépend.

13. Si tu pouvais retourner quelques années en arrière, qu'aimerais-tu te dire à toi même ?
Rien. Mon passé fait ce que je suis à présent. Il m'a certainement rendue plus forte, et c'est ça qui compte pour moi. J'ai vécu des choses qui m'ont fait énormément de mal. Il y a un peu plus de deux ans, j'étais encore au fond du trou, mais je ne regrette pas. Au moins maintenant je suis peut être plus parée que certains qui n'ont pas vécu grand chose et qui font un drame pour rien. 

14. Calme paisible ou aventure incertaine ?
Maintenant, le calme paisible. Il y a quelques temps, j'aurais répondu aventure incertaine. 

15. Si tu te transformais en animal, lequel serais-tu ?
Un singe, et plus précisément, un bonobo *rires* Je les trouve formidables, et ils nous ressemblent énormément, passent leur temps à baiser et manger, se chicorent de temps en temps... Et surtout, ils sont très intelligents et font fonctionner leur cerveau. 

16. Crois-tu en le destin ?
J'y crois un peu. Je pense que certaines choses n'arrivent pas par hasard, mais que tout n'est pas écrit. Qui l'aurait fait?...

17. Portes-bonheurs ?
Plusieurs. Pour vous raconter une petite anecdote, le jour du brevet, j'avais rapporté un (gros) sac rempli de grigris. Après, c'est comme tout, plus on y croit et plus ça fonctionne! 
J'ai toujours une pierre (oeil de tigre) sur moi ou à côté de moi. J'ai également une petite poupée chinoise en verre rose (qui ressemble à Pucca), un chat chinois en porcelaine, et plein de choses encore. Je posterai une photo sur Facebook un jour, si j'y pense...

mardi 10 juillet 2012

Le défi du Lundi

Cela fait pas mal de temps que je n'ai pas posté d'article concernant autre chose que le summer challenge.
Je vais donc me rattraper en relevant le défi proposé par le boudoir de la belle au bois dormant (cette semaine, le thème du défi du Lundi était libre.)

Etant très curieuse, j'adore connaître les premières fois des gens et raconter les miennes, sur tous les sujets possibles et imaginables, de la première dégustation d'huîtres à la première partie de jambes en l'air. 
Cette fois ci, je vais tout vous dire sur mes premiers pas makeupesques.

Depuis que je suis enfant, je suis irrésistiblement attirée par le maquillage, surtout le mascara et le vernis. J'avais les yeux qui brillaient dès que j'approchais un stand coloré, je pouvais rester des heures à regarder tous ces flacons et j'attendais le jour où l'on m'autoriserait à en porter avec impatience.
Ma mère m'a offert quelques vernis lorsque j'avais 4/5 ans. Je n'avais le droit de les porter que pour des occasions spéciales (anniversaire, fête de l'école etc.) Plus tard, vers 8 ans, elle m'autorisait à en porter du rose pâle, transparent, nacré ou des top coat pailletés. Il me semble que c'est à cet âge là que l'on m'a offert ma première palette, une Arcancil que j'ai gardé jusqu'à mes 16 ans (oui, j'étais inconsciente... Bon par contre, je n'utilisais plus les glosses, quand même!) Puis, à l'âge de 11 ans, je suis allée pour la première fois à l'école avec du vernis foncé. C'était un super violet foncé avec une tonne de paillettes. L'instit' n'avait pas trop apprécié (elle avait déjà du mal avec le fait que je portais des soutien-gorges et qu'on voyait le truc pour régler les bretelles en relief sous mon haut... Oui, oui, il lui en fallait peu à cette dinde mal embrochée...)
Au collège, j'ai arrêté de mettre du vernis pendant quelques temps. Puis, après, je n'achetais que du noir et du rouge.
C'est également à cette période là que j'ai commencé à maquiller autre chose que mes ongles (merci de ne pas faire de commentaires par rapport à mon âge. Ca n'a aucun intérêt.)
Je mettais du khôl noir (le Luminelle d'Yves Rocher, qui ne me quitte plus depuis..!) dans la muqueuse, du mascara et du gloss.

Mes chouchous.
J'avais ce kit et c'était une merveille. Le juicy était mon gloss fétiche. 
J'étais désespérée quand ils ont arrêté de les vendre...
D'ailleurs, je disais à mes copains de m'embrasser pour deviner le goût... J'espérais que ce soit mon chéri préféré qui gagne pour le "récompenser"...

J'ai réalisé mon premier smoky à l'âge de 13 ans (l'âge où j'ai commencé à sombrer, et où tout à basculé... L'âge de nombreuses premières fois pour moi...) J'avais laissé les chutes sur mes joues. Mon grand père m'a demandé si je m'étais battue avec quelqu'un... Sérieusement.
Pour aller en cours, j'ai commencé, également à cet âge là, à mettre du fard à paupières, blanc irisé, parme, rose, marron, taupe ou prune. Ca ne me plaisait pas des masses, j'étais plus axée sur le noir.

Au lycée, j'ai commencé à me mettre du fond de teint pour dissimuler mes rougeurs qui me complexaient beaucoup à l'époque. Il m'est arrivé d'en mettre (beaucoup) trop, de mal l'étaler, de mettre trop de blush orange pailleté sur mes joues etc. Je sortais de ma période gothique, j'avais besoin de couleurs. Du coup, au niveau du maquillage comme à celui des fringues, c'était la fête du slip, je mélangeais tout, j'achetais des trucs improbables, dont mon fameux slim cheap monday couleur "Berlin"... 

Allez, rien que pour vous, parce que j'vous aime bien...
Oui, je sais, c'est... Conceptuel..

Un p'tit clin d'oeil à Caroline, si elle passe par ici!

Vers l'âge de 15/16 ans, j'ai tenté le "nail art" (quand vous allez voir la tronche du nail art en question, vous allez comprendre pourquoi je mets des guillemets!), en sachant que s'en "était", plus ou moins,  
J'avais déjà collé des stickers, fait des french, des petits pois avec un tipp ex (j'ai honte)... 

Mon "nail art", représentant le drapeau du Congo *rires*

Lorsque j'ai commencé à faire des maquillages un peu plus poussés qu'un trait de khôl, je n'ai suivi les conseils de personne. Comme pour la plupart des choses, j'ai appris seule. Je m'inspirais de ce que je voyais, et je me disais que ce n'était pas bien différent du dessin ou de la peinture. Et puis, y'a pas de secret... Plus tu pratiques, plus tu progresses (rapidement)! 


Je pense vous avoir tout dit, ou presque. En tous cas, c'est tout ce qui me vient en tête.

N'hésitez pas à partager vos premières fois. Vous savez à quel point j'aime papoter avec vous!


A très vite!

dimanche 1 juillet 2012

Summer Challenge: Jours 29 & 30

Je sais, j'ai encore sauté un jour, honte à moi.. Bref, comme vous le savez, en ce moment j'ai peu de temps à accorder à mon blog et à ma chaîne (+ le manque d'échanges qui m'éloigne un peu de tout ça...).

Hier, je devais vous citer trois choses que je trouve belles... 
La première chose qui m'est venue en tête est: le ciel. Il me fascine. Je suis une grande fan des couchés de soleil, et quand j'étais plus jeune, chez l'un des frères de ma grand mère, je regardais les étoiles dans son jardin le soir, avec son télescope. J'ai même vu une planète grâce à lui, c'était magnifique. Savoir que c'est si vaste m'impressionne, et me donne le vertige, et quelque part, j'aime ça. D'ailleurs, quand j'étais petite, parmi les nombreux métiers qui figuraient sur ma "liste", il y avait: ingénieur à la NASA... [entre psychologue/psychiatre, torera, architecte, fermière, strip teaseuse (à l'époque je disais "celles qui dansent autours d'une barre en culotte", j'ai connu le mot un peu + tard, quand j'avais d'autres idées en tête, dont ne je ferai pas part ici pour ne choquer personne, ahah!) et médecin humanitaire...]

La seconde chose à laquelle je pense quand on me dit le mot "beauté" est: Paris, le matin, en été. J'ai vécu très peu d'étés dans ma ville natale, mais à chaque fois que je suis restée ici assez longtemps pour pouvoir contempler sa beauté au lever du soleil, quand les rues sont désertées de ce ramassis de cons, je ne l'ai pas regretté! (Et dieu sait que je ne suis pas matinale... Mais là, ça vaut vraiment le coup!) 

Et la troisième chose...: L'amour. Je sais que c'est pas très original, mais je n'ai rien trouvé d'autre. Je vous cite ce qui vient, là, maintenant. Être aimé et aimer en retour, sincèrement et surtout passionnément (car sans désir sexuel, sans passion, selon moi, ce n'est pas de l'amour. On ne peut pas être amoureux de quelqu'un sans vouloir lui sauter dessus tout le temps.)


Et enfin, pour le dernier jour de la première partie, je dois vous dire ce que m'a apporté Youtube. Je vais essayer d'être laconique, tout en vous disant réellement ce que je ressens vis à vis de ça, sans rien vous dissimuler.

Dès mon arrivée sur Youtube, j'ai été confrontée à des hypocrites de première. Je m'étais liée d'amitié avec une pauvre fille. Malgré ma déception, j'ai réussi (à tort) à faire confiance à d'autres personnes, qui m'ont également pas mal déçues. Je me suis accrochée, car en parallèle, je me suis rapprochée de Marie, qui est pour moi une vraie perle. Je parle de tout avec elle depuis le début, et malgré les apparences, nous avons un univers assez similaire. Puis d'Anaelle, que j'aime aussi énormément et qui me donne envie de continuer à apprendre à la connaître et d'Elsa, que j'ai eu la chance de rencontrer en vrai, avec qui ça a vraiment bien accroché et que j'aimerai connaître d'avantage également.
Après, pour des raisons personnelles, je ne vais, pour l'instant (car non, pour moi ce n'est pas définitif) pas  revenir sur mon histoire d'amitié avec Elenwë. Sachez simplement que je n'ai aucun regret, que mes pensées restent inchangées et qu'elle m'a apporté beaucoup de choses.

Vous vous en doutez déjà vu ma première "expérience", tout n'a pas toujours été tout rose. Je suis tombée sur de véritables cas (et faites gaffe, c'est un peu contagieux, je crois.) qui ne méritent pas d'êtres cités (car ouais, un lien reste un lien et je ne suis pas là pour alimenter la curiosité malsaine et déplacée de certaines.)
Je peux juste vous dire de réellement faire attention si vous, vous n'avez que de bonnes intentions envers quelqu'un, car ce n'est pas forcément réciproque, et même les personnes les plus fragiles peuvent se comporter comme des garces stupides, menteuses et hypocrites.

Je commence à beaucoup m'attacher à d'autres personnes (que je ne vais pas citer par peur d'en oublier une par inadvertance, mais qui se reconnaîtront forcément.. Enfin, je l'espère, car j'essaie de leur montrer que je tiens à elles malgré le fait que j'en sache peu sur elles.) et je souhaite en découvrir d'autres, et en apprendre plus de certaines qui m'intriguent énormément et attisent ma curiosité. Malheureusement, ce n'est pas toujours évident. J'ai du mal à oser faire le premier pas vers une fille par peur sans doute d'être rejetée, ou que mon geste soit mal interprété ou que sais je...
De plus, certains évènements ont fait que je n'arrive plus à garder assez d'intérêt pour une personne lorsque je ne parle pas assez avec (ce qui est étrange, c'est qu'avec certaines personnes, je ne ressens pas autant le besoin de parler, sans pour autant m'en désintéresser... Mais ça, c'est un autre sujet.) Ce qui rend le contact assez difficile au final, car chacun mène sa petite vie, dans un sens comme dans l'autre. Le net vient bien après.

Bref, pour en revenir à la question, Youtube m'a aidée à être moins timide, à gagner encore plus de confiance en moi, m'a apporté un passe temps, de nouvelles connaissances (que je n'aurais certainement pas faites sans ça) et quelques amitiés que j'aimerais beaucoup "concrétiser" pour certaines et approfondir pour d'autres.


A très vite!